Intense activité de projet sur fond de stabilité des activités principales

L’exercice 2016 a été marqué par une intense activité de projet. ExplorRadio, le projet de renouvellement de la recherche radio suisse, a franchi toutes les étapes prévues et sera opérationnel dès juillet 2017, avec pour commencer une période d’exploitation parallèle de six mois. Dans le cadre du projet VideoTotal (ViTo, recherche TV étendue), nous sommes parvenus à gagner la confiance des propriétaires de données concernés dans le domaine du streaming web et à réaliser la première séquence test représentative de données OTT en Suisse. Enfin, conjointement avec REMP, Mediapulse a donné le coup d’envoi au projet de coentreprise Swiss Media Data Hub SMDH, lançant ainsi les nombreux travaux de projet qui doivent progressivement conduire à une recherche suisse sur les médias axée sur la convergence.

Projet ExplorRadio: étapes importantes franchies avec succès

Le nouveau prototype de Mediawatch 4 (photo) a été présenté au début de l’exercice sous revue. Visuellement, l’évolution de la Mediawatch est évidente. La nouvelle montre audimètre frappe par son design moderne et attrayant et ses éléments personnalisables. Le modèle classique s’accompagne d’une version numérique AMOLED, qui offre à son porteur tout un choix de visuels différents. Les panélistes peuvent également choisir entre plusieurs bracelets. À l’issue d’un test de port de longue durée réalisé auprès de panélistes actuels ou potentiels, la nouvelle Mediawatch 4 a obtenu de bonnes notes sur tous les plans: design, installation, conforLe nouvel étalon de mesure de l’audience radio en Suisse s’appliquera dès janvier 2018, après une période d’exploitation parallèle de six mois ouverte en juillet 2017.t de port, manipulation et modes de port. En automne 2016, Mediapulse a donc chargé GfK de lancer la production de 2400 montres. Les autres étapes importantes franchies en 2016 sont le calcul du futur échantillon, les premiers tests de recrutement d’après les adresses de l’Establishment Survey (permettant d’inclure des personnes non inscrites dans les annuaires téléphoniques), le développement de l’algorithme et de l’app de mesure ainsi que celui du logiciel d’analyse Evogenius Reporting (EvoRep) et, enfin, la conception et la communication des mesures de mise en œuvre pour l’importante année de transition 2017. Le projet et son avancement ont été régulièrement présentés aux clients et aux autres parties prenantes, en toute transparence, et sont bien documentés sur les pages web qui leur sont dédiées (www.explorradio.ch). Le nouvel étalon de mesure de l’audience radio en Suisse s’appliquera dès janvier 2018, après une période d’exploitation parallèle de six mois à partir de juillet 2017.

Réalisation de la première séquence représentative de données OTT en Suisse

La mesure complète de l’utilisation linéaire et en différé de la radio et de la télévision, sur tous les appareils terminaux mobiles et stationnaires, est au cœur de la stratégie adoptée par le Conseil d’administration en 2015, laquelle vise à combler les lacunes de mesure croissantes que présente le panel actuel. Le projet VideoTotal (ViTo) se focalise en l’occurrence sur les données de recensement externes (données d’utilisation en ligne de contenus audio et vidéo) des plateformes de webradio et de webTV ainsi que sur les fournisseurs d’IPTV (boîtiers décodeurs, câble). Au printemps 2016, Mediapulse a réuni les représentants des secteurs de la télévision et de la publicité ainsi que les propriétaires des données autour d’une même table. La principale décision prise lors de cette réunion a été de produire une séquence test de données OTT pour le marché suisse pour fin 2016 au plus tard. La disponibilité des propriétaires de données concernés était la clé de la réussite de ce projet ambitieux, qui prévoyait d’examiner l’utilisation des offres de streaming web durant le mois test de septembre 2016, afin de disposer d’une première évaluation du volume OTT. La SSR, 3Plus, Zattoo, Teleboy, Wilmaa et Swisscom ont mis les données correspondantes à disposition et ont participé avec beaucoup d’engagement au gros travail de test. L’agrégation des données a été assurée par Gfk, Kantar Media Switzerland, Genistat et TVBeat dans le cadre d’une demande d’information. Les résultats du test doivent être présentés au marché et mis à disposition pour évaluation courant 2017. Le test OTT et ses résultats sont révélateurs et riches d’enseignements pour Mediapulse. Il en est ressorti que l’intégration du processus de mesure par les partiesLe test OTT et ses résultats sont révélateurs et riches d’enseignements pour Mediapulse. concernées (agrégateurs et fournisseurs de données) mobilise d’importantes ressources et nécessitera, en cas d’exploitation régulière, un suivi intensif et permanent. De plus, la qualité des données des divers prestataires n’est pas homogène et leur égalisation constitue un important facteur de coût supplémentaire. Par ailleurs, durant l’exploitation test, les différentes conditions générales des fournisseurs de données et leurs règles en matière de protection des données se sont retrouvées au cœur des discussions. Leurs interprétations diverses s’opposent actuellement en partie à la possibilité de livrer des données d’utilisation (données de canal de retour et données OTT) en vue d’une future exploitation régulière, ainsi qu’à l’intégration de données de recensement dans la recherche actuelle. Enfin, la défense de leurs propres intérêts commerciaux par les fournisseurs de données ou leurs prétentions à des indemnités sont partiellement en conflit avec l’objectif consistant à trouver rapidement une solution de recherche hybride et pouvant être financée par le marché. Mediapulse étudie donc également d’autres solutions reposant sur une éventuelle extension de l’actuel panel de foyers par de nouveaux appareils de mesure, en partie mobiles, ainsi que sur son engagement dans le projet Swiss Media Data Hub.

Mediapulse et REMP lancent le Swiss Media Data Hub

Fin avril 2016, les Conseils d’administration respectifs de Mediapulse SA et de REMP, les deux organisations de recherche de la branche, ont décidé de leur engagement conjoint dans le projet Swiss Media Data Hub, qui vise à mettre en place une recherche suisse sur les médias axée sur la convergence. On trouve au cœur du mandat de projet la conception et la création d’une organisation soutenue conjointement par Mediapulse et par REMP, et dont la mission sera de collecter, de traiter et d’analyser globalement et selon une approche transmédia les données d’utilisation des médias et la pénétration des moyens publicitaires en ligne. Les importants travaux de projet ont débuté en été 2016, avec la participation active des représentants de tous les types de médias concernés présents sur le marché et sur la base de leurs indications préliminaires. Les objectifs prioritaires pour 2017 sont le choix d’un prestataire d’agrégation approprié ainsi que la mise sur les rails d’une recherche sur les moyens et les supports publicitaires conforme au marché, appelée à remplacer l’actuelle recherche en ligne de NetMetrix, probablement pour la fin de 2018. Ce nouveau modèle de recherche devra inclure la collecte des données des offres de streaming web de contenus radio, TV et vidéo.

Consolidation des activités principales et stabilité de l’exploitation des panels

L’exploitation quotidienne des panels Radio et Télévision Mediapulse a affiché une grande stabilité tout au long de l’exercice sous revue. Grâce à leur gestion active et à leur développement continus, les deux panels ont encore gagné en acceptation et en confiance sur le marché et font désormais figure de solides systèmes de référence sur le marché suisse des médias et de la publicité. Les lecteurs intéressés trouveront des informations détaillées sur l’exploitation des panels Radio et Télévision Mediapulse et sur l’Establishment Survey dans le rapport annuel 2016 de la Commission scientifique des médias (CSM), qui est un organe indépendant. Nous recommandons également la lecture des contributions de nos invités, Kantar Media Switzerland et GfK Switzerland, qui exploitent respectivement le panel Télévision et le panel Radio Mediapulse.

Mediapulse ou la radio et la télévision en chiffres

La radio et la télévision figurent traditionnellement parmi les médias les plus importants de Suisse. Mediapulse a pour mandat de mettre les chiffres officiels de leur audience à la disposition du marché. Les données exhaustives provenant des systèmes de mesure radio et TV permettent aux diffuseurs et aux publicitaires de planifier et d’évaluer leur travail.

Les Suisses sont 86% à écouter la radio et 63% à regarder la télévision quotidiennement. Les champions de la consommation de ces deux médias sont les groupes cibles à partir de 60 ans: la part de leurs membres qui Les Suisses sont 86% à écouter la radio et 63% à regarder la télévision quotidiennement.écoutent la radio tous les jours s’élève à 95% et pas moins de 81% des Suisses alémaniques de cette classe d’âge regardent la télévision pendant 215 minutes par jour en moyenne. Ce chiffre grimpe même à 258 minutes le dimanche.

Pour mettre ces données à disposition et faire de l’utilisation de la radio et de la télévision une réalité perceptible, Mediapulse mesure cette utilisation depuis 2006, en toute indépendance. Les chiffres obtenus permettent de dessiner une carte aussi précise que possible de la consommation de ces deux médias en Suisse.

Avec ses panels Radio et Télévision, Mediapulse mesure l’audience de la radio et de la télévision en Suisse jour après jour, conformément aux normes de qualité internationales. Grâce à une technologie de pointe, la mesure prend également en compte les nouveaux canaux de transmission, tels qu’Internet. Choisis au hasard, les participants consentent à ce que leur consommation de radio ou de télévision soit mesurée avec précision au moyen d’un appareil électronique, ou audimètre. L’utilisation des deux médias dans tout le pays est ensuite calculée par extrapolation des résultats des mesures. Les panels Radio et Télévision Mediapulse sont Les données de Mediapulse font office de valeurs de référence pour les annonceurs.représentatifs de la population suisse et les données collectées selon des critères scientifiques sont commercialisées et exploitées dans tout le pays.

Les données détaillées tirées des deux panels de mesure Mediapulse sont acceptées comme valeurs de référence en matière de taux d’audience en Suisse. Non seulement elles synthétisent la consommation de radio et de télévision en chiffres objectifs, mais encore permettent de faire des comparaisons directes entre diffuseurs, groupes cibles et régions.

Le grand public s’intéresse beaucoup aux taux d’audience, mais bien sûr pas autant que les diffuseurs et les annonceurs, pour qui ces taux constituent un important outil de travail. Grâce aux données des panels Mediapulse, les producteurs peuvent mesurer le succès de leurs émissions auprès du public et savoir quel groupe cible les a suivies avec quelle intensité, ce qui leur permet d’encore mieux adapter leurs programmes à leurs destinataires.

La branche de la publicité se sert aussi des données de Mediapulse dans son travail. La radio et la télévision se partagent plus de 36% du total des dépenses publicitaires effectuées en Suisse. Grâce à l’association des données d’audience avec de nombreuses informations sociodémographiques, chaque message publicitaire peut être adapté de manière optimale à son groupe cible. Les annonceurs atteignent ainsi effectivement les consommateurs visés, avec un effet de dispersion réduit au minimum. Après une campagne publicitaire, les données d’audience permettent en outre de calculer combien de personnes ont été touchées et, partant, de planifier et d’évaluer les activités publicitaires avec précision.

Source: Panel Radio Mediapulse, Suisse entière, personnes 15+, total radio, 01.01.-31.12.2016, lu-di, PN-M.
Source: Panel Télévision Mediapulse (InfoSys+), Suisse entière, personnes 3+ y c. hôtes, personnes 60+, total TV, 01.01.-31.12.2016, lu-di, di, PN-M, toutes plateformes, en direct.

Distribution de l'impact publicitaire 2016

Graphique: Distribution de l’impact publicitaire en Suisse
Source: Media Focus, marché publicitaire 2016/12

Organes (état au 31.12.2016)

Les travaux de Mediapulse SA sont placés sous la surveillance du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC), auquel il appartient aussi de nommer les membres du Conseil de fondation. Organe suprême du Groupe Mediapulse, ce dernier se compose d’une présidente et de dix-huit membres, qui représentent paritairement les trois groupes d’intérêts concernés, soit SRG SSR, les annonceurs et les diffuseurs privés suisses.

Franziska von Weissenfluh Présidente
Tanja Hackenbruch SRG SSR, vice-présidente
Paolo Gaffuri RSI
Isabel Hagemann-Pouliquen RSI
Lara Moro RSI
Michel Racine RTS
Marc Savary SRG SSR


Jürg Bachmann Association suisse des radios privées (ASRP), vice-président
Prisca Dindo Telesuisse
Roger Elsener Telesuisse
Marcel Geissbühler Telesuisse
Matthias Hagemann Association suisse des radios privées (ASRP)
Alexandre de Raemy RRR Radios Régionales Romandes


François Besençon Publicité Suisse, vice-président
Michael Frank Goldbach Group
Daniel Gauchat Admeira
Roger Harlacher Association Suisse des Annonceurs (ASA)
Stephan Küng IGEM Interessengemeinschaft Elektronische Medien (IGEM)
Beat Krebs leading swiss agencie

La présidente du Conseil de fondation est aussi présidente du Conseil d’administration de Mediapulse SA, formé en outre de deux représentants de chacun des trois groupes mentionnés plus haut.

Franziska von Weissenfluh Présidente
Rudolf Matter Vice-président
Alexander Duphorn Membre
Roland Ehrler Membre
André Moesch Membre
Markus Ruoss Membre
Martin Schneider Membre
Katarina Stanoevska Membre

Depuis le 1er novembre 2015, Mediapulse SA est dirigée par Franz Bürgi. La société est organisée en cinq secteurs d’entreprise, à savoir Recherche, Projets stratégiques, Marketing & Sales, Client Service et Technologie & Applications. Deux autres secteurs, Management Services et Communication, sont directement rattachés à la direction en tant que services d’état-major.

Direction opérationnelle

  • Franz Bürgi, Directeur
  • Simon Rüegg, Client Service
  • Caroline Kellerhals, Recherche, directrice suppléante
  • Dieter Surbeck, Technologie & Applications
  • Monique Hänni, Management Services
  • Marko Kutzscher, Projets stratégiques
  • Richard Blatter, Marketing & Sales
  • Christopher Wehrli, Communication

La Commission scientifique des médias (CSM) surveille, sur mandat du Conseil d’administration, la qualité des méthodes de recherche mises en œuvre ainsi que leurs résultats. Elle se compose d’experts scientifiques reconnus:

  • Prof. Heinz Bonfadelli, Université de Zurich (président)
  • Walter Hättenschwiler, Université de Zurich
  • Prof. Michael Schenk, Université de Fribourg

La commission établit un rapport d’audit annuel, soutenant ainsi activement le processus d’amélioration permanente. Un résumé de ce rapport est publié sur le site web de Mediapulse.

La Commission de la recherche réunit quatre spécialistes confirmés (choisis ad personam):

  • Tanja Hackenbruch, SRG SSR
  • Roland Kopf, Admeira
  • Mirko Marr, Goldbach Media AG
  • Martin Baumgartner, swiss radioworld AG

La commission assiste la direction dans toutes les questions d’ordre scientifique concernant la recherche sur l’utilisation des médias.

La User Commission est conçue comme un sounding board, ou groupe de rétroaction clientèle. À ce titre, elle a pour fonction de recueillir les besoins et les demandes des acteurs du marché (diffuseurs, annonceurs, scientifiques) en relation avec l’ensemble des offres de Mediapulse SA. Elle assiste en outre cette dernière – par des conseils et des recommandations – dans son travail d’identification, de coordination et de satisfaction des besoins des utilisateurs.

  • Roland Baumgartner, ASRP
  • Michael Bolliger, SRG SSR
  • Ralf Brachat, swiss radioworld AG
  • David Burst, ASA
  • Irène Durrer, Goldbach Media (Schweiz) AG
  • Lola Esteve Gimferrer, Belcom AG
  • Gyalzur Tsedi, BSW
  • Markus Hollenstein, Admeira
  • Monica Jäggi, konnex - Agentur für Medien-Kommunikation AG
  • Thomas Jenny, UNIKOM
  • Vanessa Junod, BNJ Publicité SA
  • Michael Krause, Omnicom Media Group
  • Beat Krebs, ZenithOptimedia AG
  • Silvio Lebrument, Somedia AG
  • Urs Rueb, mediafactor ag
  • Gerry Stadler, Publicitas
  • Sarah Straubhaar, BNJ / RRR (Radio)
  • Michael Sutter, Telesuisse
  • Katja Wernicke, 3plus

En tant qu’organisme de recherche appliquée sur les médias et partenaire de premier plan de la branche de la publicité, Mediapulse entretient un vaste réseau de relations à la fois national et international. Elle est représentée dans les organisations suivantes:

  • European Media Research Organisations (EMRO)
  • European Society for Opinion and Marketing Research (ESOMAR)
  • The International Association of Joint Industry Committees for Media Research (i-jic)
  • Förderverein Kommunikations- und Medienwissenschaft der Universität Bern (fkmb)
  • Schweizerische Gesellschaft für Marketing (GfM)
  • Interessengemeinschaft Elektronische Medien (IGEM)
  • Société suisse des sciences de la communication et des médias (SSCM)
  • Association suisse des spécialistes en recherches de marché et sociales (asms)

Comptes individuels de Mediapulse SA

Depuis l’exercice 2015, les comptes de Mediapulse SA sont volontairement soumis à un contrôle ordinaire (opting up).

Le résultat d’exploitation (EBIT) 2016 s’élève à 229 kCHF, contre 143 KCHF en 2015. Cette progression de 86 kCHF s’explique principalement par l’augmentation des produits radio et TV et par le recul des charges de personnel et des autres charges d’exploitation. Les charges de production TV ont par contre nettement augmenté, en raison des charges liées aux projets stratégiques. Des produits hors période (financement après coup d’un module de tatouage numérique par l’OFCOM et dissolution de passifs de régularisation) ont permis de clore l’exercice 2016 sur un bénéfice de 438 kCHF.La situation de Mediapulse SA en matière de liquidités est stable et les fonds propres disponibles se sont accrus de 438 kCHF, suite au bénéfice réalisé au titre de l’exercice 2016.

Au 31 décembre 2016, la somme du bilan de Mediapulse SA s’élevait à 10 964 kCHF. La situation de Mediapulse SA en matière de liquidités est stable et les fonds propres disponibles se sont accrus de 438 kCHF, suite au bénéfice réalisé au titre de l’exercice 2016. Pendant l’exercice sous revue, la rentabilité des fonds propres s’est élevée à 8,8%. Le degré d’autofinancement a quant à lui atteint 45,3%, contre 51,5% l’exercice précédent. Ce recul est imputable à l’augmentation des fonds étrangers à long terme résultant du financement par l’OFCOM des investissements opérés dans le système de mesure de la radio.

Comptes individuels de la Fondation Mediapulse

Comme lors des exercices précédents, les comptes de la Fondation Mediapulse n’ont été soumis qu’à un contrôle restreint.

La Fondation Mediapulse a réalisé en 2016 un bénéfice de 90 kCHF (exercice précédent: 49 kCHF). Cette progression du bénéfice résulte pour l’essentiel de mesures d’économie, qui se sont traduites par une diminution des charges administratives, informatiques et publicitaires.

La situation de la Fondation Mediapulse en matière de liquidités et de fonds propres est stable.

Faits et chiffres

Mediapulse SA
Sites à Berne et à Zurich
Collaborateurs 34 (29 emplois à plein temps)
Clients TV (chaînes TV/régies publicitaires/agences) ~80
Clients radio (stations radio/régies publicitaires/agences) ~79
Clients tous médias ~20
Panel Radio 2016
Foyers suisses avec radio 92.50%
Pénétration journalière du média 86.33%
Stations d’enregistrement des signaux de référence 20
Stations radio mesurées 151
Flux audio enregistrés 336
Montres audimètres en usage quotidiennement 996
Personnes panélistes 33'756
Total des jours de mesure 293'898
Fenêtres simulcasting entre programmes > 7 min 498'627
Total des minutes d’écoute radio dans le panel 33'102'149
Matériel de référence en minutes 102'492'000
Corrélations par jour avec montres audimètres 676'447'200
Corrélations par jour pour références corrélation croisée 487'710'720
Panel Télévision 2016
Foyers suisses avec TV 91.00%
Pénétration journalière du média 62.99%
Stations d’enregistrement des signaux de référence 2
Chaînes TV mesurées 364
Flux audio enregistrés 568
Foyers panélistes (moyenne) 1'986
Personnes membres des foyers panélistes (moyenne) 4'372
Total des jours de mesure 724‘890
Total des minutes d’utilisation TV dans le panel 204‘098‘671
Matériel de référence en minutes 303‘796‘800
Chaînes avec protocoles d’émissions 68
Total des jours de protocoles d’émissions saisis 24'400
Eléments d’émissions figurant dans les protocoles 4‘503‘000
Etudes (Establishment Survey)
Interviews réalisées 12‘991
Total des minutes d’interview 134‘479

Chiffres clés financiers de Mediapulse SA

Chiffres clés financiers de Mediapulse SA 2016 2015
Compte de résultat kCHF kCHF
Produits des activités principales (hors contributions de la Confédération) 19'523 19'091
Produits des projets individuels et autres produits 427 768
Charges de production activités principales -13'276 -12'601
Charges de production projets individuels -175 -432
Charges de personnel et d’exploitation -6'247 -6'604
Résultat d’exploitation des activités commerciales (EBITDA) 253 223
Contributions de la Confédération 544 465
Amortissements -568 -544
Résultat d’exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) 229 143
Résultat financier et résultat extraordinaire 210 -360
Résultat de l’exercice 438 -217

31.12.2016 31.12.2015
Effectif en équivalents plein temps 29 29

31.12.2016 31.12.2015
Bilan kCHF kCHF
Actif circulant 7'606 7'252
Actif immobilisé 3'359 1'536
Intensité des immobilisations en % 30.6% 17.5%
Fonds étrangers 5'997 4'259
Fonds propres 4'967 4'529
Degré d’autofinancement en % 45.3% 51.5%
Rendement des fonds propres 8.8% -4.8%
Liquidités, créances et actifs de régularisation 7'606 7'252
Fonds étrangers à court terme 2'425 2'541
Ratio de liquidité II 314% 285%

éditeur

Mediapulse Fondation pour la recherche sur les médias
Mediapulse SA
Thunstrasse 18
CH-3005 Berne

Bureau de Zurich:
Badenerstrasse 15
CH-8004 Zürich

© Mediapulse, le 31 mai 2017

 
 
 

Impressum

Rédaction:
Franco Messerli, Christopher Wehrli

Traduction:
Hugo Chollet

Photos:
Franco Messerli

Photo de Franziska von Weissenfluh: Remo Eisner

Maquette:
Studio Daniel Steffen

Programmation Web:
unlocked gmbh