Le panel Télévision Mediapulse de Kantar Media Switzerland

Kantar Media Switzerland est chargée d’assurer la mesure des taux d’audience TV officiels en Suisse. Intégrés dans un groupe mondial possédant une riche expérience internationale et une longue expertise, quelque 35 collaborateurs de l’entreprise se consacrent à cette tâche passionnante. Le panel Télévision exploité par Kantar Media sur mandat de Mediapulse compte environ 2000 foyers, répartis de manière représentative dans toute la Suisse.

La mesure des taux d’audience TV est techniquement complexe et requiert des systèmes spécialisés. Pour les foyers panélistes et leurs membres, la participation au panel est toutefois conçue de la façon la plus simple possible. L’appareil de mesure installé sur chaque poste de télévision enregistre les signatures sonores (signaux audio) des chaînes regardées et les transmet chaque nuit à Kantar Media, sans même que les panélistes ne s’en rendent compte. La collaboration des membres du foyer panéliste est cependant essentielle, en ceci qu’ils doivent systématiquement s’annoncer et se désannoncer sur la télécommande du système. Ce n’est que si chacun d’entre eux respecte strictement cette consigne que les taux d’audience peuvent être mesurés, tant au niveau individuel qu’à celui des groupes cibles. À défaut d’annonce, l’utilisation ne peut pas être attribuée au membre concerné du foyer et tombe dans la catégorie dite «uncovered viewing», ou visionnage non couvert.

Chez Kantar Media, pas moins de dix collaborateurs, les «Panel Admin», travaillent à la gestion du panel, avec notamment pour tâche de rappeler, au besoin, leurs obligations d’annonce/désannonce aux panélistes. Ils les Il a été possible en 2016, à force d’engagement et de persévérance, de réduire l’«uncovered viewing» à moins de 5% en moyenne hebdomadaire.assistent en outre pour toute question en relation avec la mesure de l’audience TV, font des appels de contrôle qualité, coordonnent les visites techniques et recrutent avec soin de nouveaux foyers pour remplacer ceux qui quittent le panel. À la différence des agents d’un centre d’appels ordinaire, les Panel Admin de Kantar Media n’ont pas d’autres tâches que celle de gérer le panel Télévision Mediapulse. On s’assure ainsi qu’ils ont une parfaite connaissance de la mesure de l’audience TV et qu’ils sont à même de toujours instruire et conseiller correctement les foyers panélistes. Il a ainsi été possible en 2016, à force d’engagement et de persévérance, de par exemple réduire l’«uncovered viewing» à moins de 5% en moyenne hebdomadaire, ce qui est une très bonne valeur.

Référencement de qualité jugé exemplaire au niveau international

Dans les centres de calcul de Kantar Media, les signaux audio enregistrés par les appareils de mesure dans les foyers panélistes sont comparés à ceux des chaînes TV (procédure d’audiomatching ou corrélation audio). L’utilisation mesurée dans les foyers est ainsi attribuée aux différentes chaînes TV, ce qui permet d’en calculer les taux d’audience. La corrélation audio a pour condition que les chaînes TV soient référencées chez Kantar Media, autrement dit que leur signal audio (flux audio) soit enregistré sans aucune interruption. Fin 2016, on En matière de référencement, la solution réalisée par Kantar Media Switzerland est jugée exemplaire, y compris au sein du groupe Kantar Media.comptait un total de 575 flux audio référencés. Ce nombre élevé de flux audio référencés résulte notamment du fait qu’il faut souvent enregistrer plusieurs flux pour une même chaîne TV, par exemple lorsqu’elle dispose du son multicanal. En matière de référencement, la solution réalisée par Kantar Media Switzerland est jugée exemplaire, y compris au sein du groupe Kantar Media. En 2014, le traitement des signaux audio dans le centre de référencement principal, à Gümligen bei Bern, a été entièrement revu. La méthode de référencement traditionnelle à partir de boîtiers décodeurs a été remplacée par un système basé sur un flux IP. En 2015/2016, ce fut au tour du centre «redondant» de Berne Liebefeld de passer à cette nouvelle technologie. Ces mesures se sont traduites par une nette amélioration de la qualité du référencement.

Uncovered Viewing in Swiss TAM

Contributions de nos invités: GfK Switzerland

La recherche radio Mediapulse de GfK Switzerland

GfK Switzerland est responsable de la recherche radio en Suisse sur mandat de Mediapulse. Leader de la branche des études de marché, GfK réunit les compétences des trois domaines traditionnels de cette branche: analyses (commerciales) de panels, analyses ad hoc et analyses de médias. La colonne vertébrale de la recherche sur les médias de GfK est constituée par le panel de recherche radio, que l'entreprise exploite depuis 2001.

Une équipe de recherche bien rodée pour des données fiables et représentatives

En 2016, à la veille de la transition vers une nouvelle ère de la recherche radio, le dispositif de mesure en place, fiable et bien rodé, a de nouveau fidèlement livré toutes les données nécessaires. Chaque jour de l’année, quelque 1000 personnes ont porté une Mediawatch, afin de mesurer la consommation de radio de la population suisse. Les panélistes portent la montre audimètre deux fois l’an pendant une semaine. Il faut donc expédier chaque jour 200 montres aux personnes concernées, selon un plan de quotas très strict qui garantit la représentativité de l’échantillon, jour après jour.
Ainsi, chaque semestre, plus de 26 000 panélistes au total portent la Mediawatch, ce qui se traduit par une très grande précision des données relatives à la période de publication officielle (semestre). Cette précision est particulièrement importante sur un marché radio géographiquement aussi exigu que le marché suisse. La technologie de mesure utilisée est la même que pour la recherche TV, à savoir l’audiomatching, ou corrélation audio, ce qui présuppose d’enregistrer en continu, à titre de référence, les signaux audio des programmes d’environ 200 stations de radio et chaînes TV. Les quelques chiffres ci-dessous donnent une idée de l’ampleur de la tâche.

  • En 2016, on a effectué environ 52 000 envois de Mediawatch, qui sont toutes bien parvenues à leur porteur désigné.
  • On a envoyé 34 000 courriels aux panélistes et établi avec eux 72 000 appels téléphoniques, afin de convenir précisément des semaines durant lesquelles ils porteraient la Mediawatch, ainsi que pour vérifier que la montre leur était bien parvenue et que rien ne faisait obstacle à son port.
  • Il a fallu rappeler à 6800 panélistes de bien vouloir retourner la montre à GfK.
  • La hotline de la recherche radio de GfK a répondu aux demandes d’assistance ou aux questions de 9900 panélistes. Ce service est essentiel pour garantir l’utilisation correcte des quelque 1000 Mediawatch de l’échantillon représentatif du jour.
  • On a enregistré quotidiennement 8000 fichiers de référence sur les échantillonneurs de son (Sound Sampling Unit, SSU), ce qui représente 6,2 To de données.

La nouvelle recherche radio suscite de grandes attentes, que Gfk se propose de dépasser

Début 2018, un nouveau système de mesure entièrement revu et modernisé se substituera à la recherche radio actuelle. Il reposera cependant toujours sur l’utilisation d’une Mediawatch de GfK. Pour assurer une mesure de l’audience radio aussi complète que possible, il faut en effet se servir d’un outil présentant un maximum de praticité, autrement dit d’un appareil de mesure mobile qui soit toujours à proximité immédiate du panéliste et capte les sons comme le fait l’oreille humaine. La solution la meilleure et la plus fiable reste donc le port d’un bracelet-montre spécial. D’autres dispositifs comme les apps sont certes aussi très pratiques, puisqu’il suffit de les installer sur un smartphone, mais présentent deux limites: les panélistes potentiels ne possèdent pas tous un smartphone et les smartphones ne disposent pas tous d’un microphone assez performant. La raison principale pour laquelle on a renoncé à fonder la mesure sur une app est cependant une autre: les panélistes n’ont pas toujours leur smartphone sur eux, si bien que leur consommation de radio ne pourrait pas être mesurée de façon fiable.

Système de mesure entièrement revu et intégré dans une montre de style

Lors de la conception de la nouvelle Mediawatch, on s’est attaché à la rendre plus esthétique – un impératif à une époque où l’hédonisme fleurit et où le port de la montre tend à reculer. La Mediawatch 4 possède donc un design accrocheur et se décline en trois versions (deux analogiques et une numérique). Elle peut être portée sur des périodes aussi longues que souhaité, se recharge sans fil sur une station d’accueil et transmet chaque nuit les signaux audio enregistrés au centre de calcul en vue de leur traitement ultérieur, directement sur le réseau GSM ou par WiFi.
Le nombre de montres audimètres mesurant quotidiennement l’audience radio en Suisse a été augmenté à 2400. De plus, afin de disposer de données sur base mensuelle encore plus stables et d’en assurer la plus grande précision possible, on a combiné des périodes de port de différentes durées: 60% des panélistes porteront la Mediawatch pendant un mois deux fois l’an, 10 % pendant trois mois et 30% pendant six mois.

Enregistrement plus granulaire, automatisation accrue et intégration de tous les canaux

La Mediawatch 4 dispose d’un nouvel algorithme de mesure assurant un enregistrement de l’utilisation de la radio plus granulaire qu’auparavant. Le système de référencement est également d’une toute nouvelle Le nouveau système de mesure de l’audience radio sera opérationnel dès le 1er juillet 2017. Pendant les six premiers mois, il fonctionnera parallèlement au système actuel. Les données comparatives seront à la disposition du marché à partir du quatrième trimestre 2017.génération. Abstraction faite de leur niveau d’automatisation nettement plus élevé, les nouvelles SSU enregistrent non seulement les signaux audio des vecteurs de diffusion traditionnels, tels que FM, DAB, DVB-C, DVB-S, etc., mais également les signaux IP et ceux diffusés en streaming web, et les traitent en vue de leur utilisation pour la recherche radio. De plus, les nouveaux appareils sont aussi à même de traiter les contenus cryptés (sous réserve de l’utilisation des cartes de décodage officielles).

www.swissradiopanel.ch

éditeur

Mediapulse Fondation pour la recherche sur les médias
Mediapulse SA
Thunstrasse 18
CH-3005 Berne

Bureau de Zurich:
Badenerstrasse 15
CH-8004 Zürich

© Mediapulse, le 31 mai 2017

 
 
 

Impressum

Rédaction:
Franco Messerli, Christopher Wehrli

Traduction:
Hugo Chollet

Photos:
Franco Messerli

Photo de Franziska von Weissenfluh: Remo Eisner

Maquette:
Studio Daniel Steffen

Programmation Web:
unlocked gmbh